logo

Alice Tremblot de la Croix – ANEMOS

Par le détour des fleurs Anemos traite de la fragilité d’histoires amoureuses, de l’inconstance des
êtres, de la dimension parfois égoïste, vénéneuse, prédatrice ou dévorante des relations. Anatomies végétales fascinantes tout autant qu’éphémères, ces fleurs très vite se fanent et ne survivent au
temps, tombent en disgrâce après avoir été consommées. En sauvant de l’oubli ces plantes trop vite jetées (glanées sur des fins de marché, dans la poubelle des fleuristes) ce travail redonne vie à de possibles bouquets, par contact, empreinte tactile et dépôt de lumière sur la vitre sensible d’un scanner.

L’image qui en résulte presque immédiatement est à l’égal d’une renaissance tout autant qu’une forme de réhabilitation, un acte discret et intime de résistance.
Pourtant rien ne semble totalement joué. A la fois prégnantes et effacées, dessinées à la précision d’un scalpel ou s’évanouissant sur leurs pourtours dans les éthers d’un abîme sans fin, tout ici n’est qu’ambivalence et instabilité, corolles douces ou mandibules acérées, pistils, étamines, organes vénéneux et affamés, membranes fines et pétales veloutés, séductions troubles, inquiétantes étrangetés, parfums capiteux et morbides, pollens entêtants, pureté et abondance tout autant que pathétiques vanités. Affleurement d’une parole difficile toute de pudeurs contrariée, autoportrait à peine déguisé.

 

 

Lise Grancher – UACAN

Uacan qui signifie « vide » en Maya est une exploration visuelle sur la délocalisation des oeuvres
historiques et le rapport qu’elle entretient avec le tourisme.
Né suite à un voyage au Belize réalisé en juin 2018, ce travail illustre plusieurs problématiques.
Pour quelles raisons les sites touristiques ne contiennent-ils pas ou peu d’oeuvres originales ? Où
ces dernières se trouvent-elles ? Comment les touristes voient-ils cette situation ? Il traduit une
incompréhension et met en évidence le décalage entre les attentes d’un touriste et la réalité face
à laquelle il se retrouve confronté. Ce travail utilise archives, photographies personnelles, images
provenant de sites touristiques ou encore reconstitutions tridimensionnelles.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter Powered By : XYZScripts.com